Témoignages

En cas d'outplacement, nous accompagnons les travailleurs licenciés vers un nouvel avenir professionnel. Découvrez ici des témoignages de participants satisfaits.

Témoignage Patty Schodts

« J'ai été licenciée pour raisons économiques à 53 ans. Où allais-je trouver un emploi qui me plaisait ? J'étais trop âgée, trop chère. Qui allait m'engager ? De plus, je devais obligatoirement suivre un outplacement et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. C'est dans cet état d'esprit et ces pieds de plomb que je me suis rendue à la première session d'outplacement... et je n'étais pas la seule !
Outre l'apprentissage de trucs et astuces pour poser sa candidature, Ucare met principalement l'accent sur l'aspect humain, un élément qui est généralement relégué au second plan aujourd'hui. Le groupe forme un réseau social avec le coach. J'ai appris de nombreuses choses utiles et intéressantes.
Mais surtout je suis sortie de là avec une confiance en moi retrouvée. Mon âge était devenu un atout au lieu d'un obstacle et j'avais pris à nouveau conscience de mes capacités et surtout de mon expérience professionnelle.
Un travailleur a besoin de travail mais l'employeur a besoin de lui. Postuler devient tout à coup plus simple.
C'est ainsi que j'ai posé ma candidature à un emploi que je voulais plus que tout... et oui, ils m'ont prise ! Ce qui les a décidés à me choisir parmi les trois derniers candidats ? Mon C.V. et ma lettre de candidature ont éveillé la curiosité de mon employeur (merci Ucare), mon âge et mon expérience étaient des atouts !
Sans Ucare, sans mon coach et sans mes co-outplaceurs, je ne me serais jamais retrouvée (aussi vite) où je suis aujourd'hui ! Merci !!! »

Témoignage Liliane Van Dyck

« L'outplacement m'a énormément apporté ! Je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais ce n'était pas uniquement de la théorie. Nous avons travaillé sur les sentiments et traité le processus de deuil du licenciement. J'ai appris à travailler avec MLB (inscription au VDAB, où vous pouvez retrouver toutes les offres d'emploi) et découvert quelles formations je pouvais encore suivre.

Grâce aux tests (e.a. MBTI), j'ai vu que j'avais d'autres options. Un nouveau monde s'ouvre littéralement à moi et m'offre un éventail de possibilités. 
Nous apprenons à franchir certaines étapes, trouvons le courage d'essayer de nouvelles choses. Après 39 ans en service, je ne savais plus comment postuler, tout a tellement changé. Mais je me suis familiarisée avec les nouvelles techniques de candidature, j'ai appris à rédiger un C.V. ou une lettre de candidature et je me suis préparée à un entretien d'embauche. Une plus-value absolue pour moi ! »

Je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais ce n'était pas uniquement de la théorie. Nous avons travaillé sur les sentiments et traité le processus de deuil du licenciement.

Liliane Van Dyck