Foire aux questions

En quoi consiste un outplacement ?

L'outplacement est un accompagnement dans la recherche d'un nouvel avenir professionnel durable. Vous recevez notamment :

  • des informations administratives sur votre statut, ainsi qu'un soutien
  • la préparation d'un bilan personnel et futur
  • un soutien psychologique et un accompagnement
  • une aide pour trouver un emploi, des formations, des conseils pour vous reconvertir
  • un accompagnement pour vous intégrer dans votre nouvel emploi

Quand ai-je droit à un outplacement ?

  • Vous avez droit à un outplacement si vous remplissez ces conditions :
    • vous n'avez pas été licencié pour motif grave 
    • vous disposez d'un délai de préavis ou d'une indemnité d'au moins 30 semaines.
  • Vous avez un délai de préavis ou une indemnité de préavis inférieur à 30 semaines ? Vous n'avez alors droit à l'outplacement que si vous remplissez les trois conditions suivantes :
    • vous avez travaillé pour un employeur du secteur privé,
    • vous avez au moins 45 ans à la date de votre licenciement et
    • vous comptez un an d'ancienneté de service ininterrompue dans l'entreprise.
  • Votre employeur a mis en place une cellule pour l'emploi après un licenciement collectif ou une restructuration ? Vous avez alors droit à l'outplacement si vous vous inscrivez à cette cellule pour l'emploi.

Quand êtes-vous contraint de suivre un outplacement ?

Vous avez été licencié et souhaitez recevoir une indemnité de chômage ?

  • Vous êtes alors obligé de suivre un outplacement si vous satisfaites à ces cinq conditions :
    • vous n'avez pas été licencié pour motif grave
    • vous comptez au moins un an d'ancienneté de service ininterrompue dans l'entreprise.
    • vous avez travaillé pour un employeur du secteur privé
    • vous disposez d'un délai de préavis ou une indemnité de préavis inférieur à 30 semaines
    • vous aviez au moins 45 ans à la date de votre licenciement.
  • Vous répondez à ces conditions et l'employeur ne vous offre pas d'outplacement ?
    Vous êtes obligé de lui adresser une mise en demeure. Si vous ne le faites pas, cela peut avoir des conséquences pour votre indemnité personnelle.

Votre employeur a mis en place une cellule pour l'emploi après un licenciement collectif ou une restructuration, et vous souhaitez recevoir une indemnité de chômage ?

  • Vous êtes alors, sous certaines conditions, obligé de vous inscrire à cette cellule pour l'emploi pendant une certaine période. Si vous ne le faites pas, cela peut avoir des conséquences pour votre indemnité future.
  • Si vous êtes inscrit à la cellule pour l'emploi, vous êtes tenu de suivre l'outplacement proposé par celle-ci. Si vous ne le faites pas ou si vous ne collaborez pas, cela peut avoir des conséquences pour votre indemnité future.

Qui puis-je contacter pour poser mes questions sur l'outplacement ?​

Vous avez encore des questions sur l'outplacement ? Contactez nos spécialistes par téléphone, par e-mail ou via notre formulaire de contact. Ils se feront un plaisir de discuter avec vous sans engagement de votre part.

Que se passe-t-il si je ne suis pas satisfait de l'outplacement dont je bénéficie ?​

Discutez-en tout d'abord avec votre accompagnateur/coach et trouvez une solution ensemble.

  • Vous n'obtenez pas le résultat escompté ? Contactez le siège d'Ucare à Hasselt (011/28.00.50 ou info@ucare.be). Quoi qu'il en soit, ne mettez pas un terme à votre outplacement, car cela peut avoir des conséquences pour votre indemnité future.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez également introduire une plainte via le VDAB ou Federgon (Ucare est un bureau en outplacement membre de Federgon).

Qui paie mon outplacement ?

  • Votre outplacement est toujours pris en charge par votre employeur ou par le fonds d'intervention sociale en cas de faillite.
    • ​Vous avez été licencié avec un délai de préavis d'au moins 30 semaines que vous ne devez pas prester ? L'employeur peut alors retenir 4 semaines de votre indemnité de préavis pour supporter les frais de votre outplacement. Dans toutes les autres situations, l'employeur paie l'outplacement, sans perception sur l'indemnité de préavis du travailleur.
    • Si le fonds d'intervention sociale paie l'outplacement en cas de faillite, rien n'est retenu sur votre indemnité de préavis.